La théorie

Les enfants méritent le meilleur: Lettre ouverte à la secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes

 

Consternée par votre proposition de la semaine dernière, j’ai aujourd’hui  écouté votre interview sur Europe 1, plutôt confiante, en pensant avoir enfin des propositions valables et acceptables. Je dois vous avouer que je suis désormais indignée et clairement révoltée…

Tout d’abord, il semble que vous confondiez la formation du CAP Petite Enfance avec celle d’EDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS,  EJE et non EJI, comme vous l’exprimez.

Vous proposez une Validation des Acquis d’Expérience pour l’obtention d’un CAP Petite Enfance, tout en citant le métier d’EJE et en listant les modules de formation de ce dernier,  (en formulant une information erronée par ailleurs, il n’en existe que 4 et non 9.)

Savez-vous donc bien de quoi vous parlez?

J’ai voté pour ce gouvernement parce qu’il  m’a donné espoir. L’espoir d’un renouveau de la politique, des valeurs de la France et  de leurs modernisations.

J’ai cru de bon augure constater l’arrivée de personnes jeunes dans ce gouvernement, issue de la société civile, impliqué dans la vie sociale et professionnelle comme vous l’êtes Madame la secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, parce que je pensais que ces personnes seraient réfléchies et  censées. Je pensais que l’expérience de leur vie civile leur aurait appris à agir en toutes connaissances de cause, à réagir avec intelligence et réflexion.

Je suis encore jeune, j’ai 29 ans. Pourtant, je ne crois plus en la France et j’ai cru pouvoir changer la vision triste et dépitée de mon pays en votant pour ce gouvernement . J’ai honte de notre vision vieillissante du monde et de l’humanité.  Je ne suis pas fière d’être française, pourtant j’aimerais l’être.

Je suis éducatrice de jeunes enfants, j’ai pour cela réussi un concours plutôt sélectif après deux tentatives. J’ai ensuite étudié pendant trois années le développement de l’enfant. Trois années d’études, à découvrir, apprendre, intégrer les notions du développement psychique de l’enfant et aussi psychomoteur.  Trois années à étudier les différentes pédagogies, recherches sociales et scientifiques établies sur le développement de l’enfant au fil des années par des psychiatres ( Freud, Cyrulnik, etc ) des Pédagogues ( Maria Montessori, Freinet, Winnicott, Rousseau, etc) pour me faire un avis sur l’accompagnement de l’enfant que je voulais apporter, pour construire mon identité professionnelle.

Trois années à expérimenter mes savoirs théoriques sur le terrain. Je suis partie en Suède, pour agrandir mes connaissances, apprendre toujours plus sur les bienfaits d’un accompagnement réfléchie du jeune enfant.

Car oui, je suis persuadé qu’on ne peut pas laisser l’éducation de nos enfants à n’importe qui.  Il est nécessaire de développer certains savoirs, savoir-être, savoir-faire qui ne s’apprennent pas sur le tard et avec la simple expérience d’être pères ou mères .

Je suis persuadé que l’éducation et les conditions d’accompagnement de nos enfants dessinent la société de demain et que nous pouvons agir auprès des jeunes enfants pour créer des citoyens confiants, respectueux et meilleurs en les accompagnant pendant les premières années de leurs vies avec toute la bienveillance, la passion et le savoir  que peut apporter un professionnel de la petite enfance.

J’ai honte de constater que notre pays ne l’a pas encore compris, qu’il regarde les pays scandinaves évoluer et prospérer  sans s’en inspirer. Pourquoi stagnons nous? Pourquoi l’éducation française n’évolue t’elle pas? Qu’attend-on?

Je suis passionnée par mon métier et j’ai fois en ce que je fais. Je suis diplômée de l’état français, mais je n’ai même pas cherché à travailler en France. Les conditions d’accueil des jeunes enfants en Crèche y sont pour moi trop déplorables et je serais frustrée de ne pas pouvoir mettre en pratique mes connaissances, par manque de moyens, de professionnels sur le terrain, d’argent, d’espaces, etc.

J’ai une grande admiration pour tous les professionnels de la petite enfance qui lutte malgré ces conditions et continuent malgré tout à offrir à vos enfants le meilleur accompagnement qu’ils puissent. Mes expériences de stages en France m’ont fait découvrir un univers abandonné par les gouvernements, ou les professionnels sont lassés, épuisés par le manque de reconnaissance et de moyens mis à leurs dispositions pour pourtant créer les citoyens de demain.

Il n’est pas question de garder des enfants, il est question d’accompagner de jeunes humains à découvrir la vie en société, à respecter, partager, prendre confiance en soi et en l’autre. À devenir quelqu’un. Tout se joue avant six ans,  on dit même trois ans désormais… l’Homme de demain et l’enfant d’aujourd’hui. Faisons en sorte qu’il puisse devenir le meilleur de lui même…

Je suis maman d’un et de très bientôt deux enfants. J’ai inscrit mes enfants dans une Crèche française, mais par faute de disponibilités je n’ai pas eu de place.  J’ai donc inscrit mes enfants en suisses. Finalement, c’est pour moi un mal pour un bien, car comme écris en amont, je ne souhaite pas que mon enfant dans sa période de développement la plus malléable, là ou il construit son estime de soi, sa confiance dans le monde, puisse être accompagné par des professionnels compétents, mais dans l’incapacité de mettre  à profit leurs connaissances  faute de moyens.

Alors, comment une personne, par le simple fait d’être père ou mère, pourrait mettre en pratique auprès des enfants un tel savoir que même les professionnelles n’ont plus les moyens de proposer? Il ne suffit pas de lire des bouquins sur l’éducation et de tenter de les appliquer pour  devenir professionnel. Je ne me tenterais pas de piloter un avion simplement parce que j’ai lu le manuel de pilotage.

Madame la secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, vous avez eu des enfants et penser désormais savoir changer une couche dans les règles de l’art…  pour ma part je n’en suis pas si sûr. Il m’a fallu suivre des cours auprès de psychomotriciens pour apprendre à changer une couche dans le respect du corps de l’enfant. Avez-vous pensé de toujours respecter les axes proximo-distale et céphalo-caudale de vos enfants pendants leurs changes?

Pourtant, changer une couche est la tâche la plus simple et courante que chaque parent effectue des milliers de fois. Voilà la différence avec un professionnel de la petite enfance, nous avons étudié et appris à changer une couche…

Alors, je ne parle même pas des compétences que les professionnels de la petite enfance possède sur l’accompagnement verbale qu’ils savent adaptés au développement psychique des enfants selon leurs âges, aux connaissances en matière de nutrition, d’apprentissage social et intelectuel de l’enfant.

Voilà pourquoi je suis déçu aujourd’hui par cette proposition qui encore une fois dénigre notre métier. Mais surtout, ne respecte pas les enfants, qui je pense, méritent le meilleur. Nous sommes déjà en retard dans les propositions que nous faisons pour leur accompagnement… alors n’essayons pas de reculer.  L’avenir du bien-être de notre pays en dépend.

Votre idée de valoriser les parents en situation précaire est tout à votre honneur, mais prêtez attention à ne pas dévaloriser toute l’institution des professionnels de la petite enfance qui doivent déjà se battre quotidiennement pour être reconnu.

Une VAE est pertinente, lorsqu’une personne a construit son expérience sur le terrain, auprès de professionnels qui lui ont transmit leurs savoirs. Je ne comprends pas comment un père ou une mère peut acquérir seul, chez lui ces connaissances fondamentales par le seul fait d’être au contact d’enfants.

Nous faisons un des plus beau métier du monde, nous créons l’avenir,  nous avons appris à le faire comme tout autre métier.

Donnez-moi l’envie de travailler en France. De faire confiance à mon pays pour l’éducation de mes enfants. D’être fière d’être française.

 

 

 

 

2 réflexions au sujet de “Les enfants méritent le meilleur: Lettre ouverte à la secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s